les cafards volent-ils tous ?

 

Bien que les cafards soient aujourd’hui presque universellement méprisés et craints, ils étaient autrefois considérés comme un porte-bonheur. Par exemple, on croyait que si l’on voyait un cafard dans sa maison, cela signifiait qu’un autre visiteur (comme un futur époux) allait bientôt arriver. En outre, certaines cultures les considéraient comme des porteurs de prospérité et de bonne fortune plutôt que de maladie. Aujourd’hui encore, certains éléments indiquent que la croyance largement répandue selon laquelle en voir un est un mauvais présage peut avoir une part de vérité. Par exemple, des études ont montré que les personnes qui voient plus de cafards ont généralement de moins bons résultats aux examens ou au travail par la suite. Cependant, le fait qu’ils soient ou non un signe de malchance dépend essentiellement du type de cafard que vous rencontrez ! Presque chaque pays a sa propre conception des cafards, ce qui s’explique notamment par le fait qu’il existe de nombreuses espèces de cafards. Voici ce qu’il faut savoir sur ces bestioles effrayantes…
Les cafards volants
Les blattes existent depuis 300 millions d’années, ce qui en fait l’une des espèces les plus anciennes de la planète. Bien qu’on les associe principalement à des animaux terrestres, seule une minorité d’espèces préfère cet environnement. Parmi celles-ci, on trouve les espèces asiatiques et australiennes, qui sont capables de planer dans les airs. Ce sont les seuls types capables de voler. Ces cafards utilisent un mécanisme spécialisé pour faciliter leur vol. Les ailes de ces insectes ont une grande surface, ce qui signifie qu’elles peuvent générer une portance suffisante pour décoller. Cependant, il est important de noter que les cafards volants ne volent pas vraiment comme le font les oiseaux ou les chauves-souris. Au contraire, elles glissent simplement sur les courants d’air. Comme les blattes volantes ne peuvent pas planer, elles ont tendance à se déplacer en ligne droite.
Blatte américaine
Cette espèce est l’une des plus répandues au monde et constitue un parasite très commun aux États-Unis. Elle peut atteindre une longueur d’environ un pouce, et a une coloration brun-rougeâtre. Le cafard américain est commun dans les états du sud, mais on peut également le trouver dans les états du nord. Il se développe très facilement dans les climats chauds et on le trouve dans de nombreuses zones d’habitation humaine, comme les restaurants, les bureaux et les immeubles d’habitation. Les blattes américaines préfèrent les conditions chaudes et humides, et sont excellentes pour survivre dans les zones à faible hygiène.
Cafard du désert noir
Ces insectes sont originaires du Moyen-Orient et d’Afrique, mais ont réussi à se répandre dans d’autres régions en raison de l’activité humaine. Ils sont très communs dans les zones désertiques de l’Arabie saoudite, et sont parfois appelés blattes du désert. Cette espèce mesure environ un pouce de long et a une coloration brun foncé avec une teinte jaunâtre. Elle est extrêmement résistante et peut survivre dans des conditions extrêmement sèches.
Blatte allemande
Il s’agit de l’espèce de cafard la plus courante, que l’on trouve sur tous les continents sauf l’Antarctique. Elle est connue sous le nom de cafard allemand car elle a été découverte à Berlin, en Allemagne. Cette espèce mesure environ 0,5 pouce de long et a une coloration brun-rougeâtre. Elle préfère les conditions chaudes et humides, et on la trouve généralement dans les zones d’habitation humaine, comme les restaurants, les hôtels et les maisons de retraite.
Le cafard brun déconcertant (BDRC)
Lorsque cette espèce a été découverte au Royaume-Uni en 2001, elle a provoqué une grande panique car elle est très différente des autres types de cafards ; en fait, on l’a d’abord prise pour une espèce complètement différente ! Cette espèce mesure environ 0,7 pouce de long, et sa coloration est d’un brun très foncé avec une teinte verdâtre. Elle est très résistante et peut survivre dans une grande variété d’environnements. Le cafard BDRC est attiré par les substances sucrées, et on le trouve donc dans les endroits où elles sont présentes, comme les boulangeries, les restaurants et les fabriques de bonbons.
Le cafard asiatique
Cette espèce est rustique et peut survivre dans une variété d’environnements. C’est l’une des espèces les plus communes dans le monde, et on la trouve dans la majorité des zones tropicales et subtropicales. Il peut atteindre une longueur d’environ 1,2 pouce et a une coloration brun-rougeâtre. Le cafard asiatique est commun dans les zones d’habitation humaine, et peut être trouvé dans les cuisines et les salles de bains.
Conclusion
Les cafards font partie des insectes les plus résistants et les plus adaptables au monde. Ils ont survécu parce qu’ils ont une structure biologique très inhabituelle et sont extrêmement bien adaptés à presque tous les habitats. Malgré leurs caractéristiques clairement bénéfiques, la majorité des gens sont repoussés par la vue d’un cafard. Ces nouvelles découvertes sur la résilience et la capacité d’adaptation des cafards peuvent aider à présenter ces créatures sous un jour plus positif. Il est possible que les chercheurs fassent de nouvelles découvertes sur la biologie de ces insectes à l’avenir, ce qui pourrait améliorer notre compréhension d’eux et les rendre moins répugnants pour de nombreuses personnes.